What is the standard for filing military crimes?

Ce crime est une infraction pénale. Tant que lauteur sait quil est avec le conjoint dun militaire actif ou quil est marié avec lui, il constitue en principe un crime et devrait faire lobjet dobjet dune enquête au dossier.

L objet de ce crime est la relation conjugale des militaires en service actif. L Armée populaire de libération est le pilier de la dictature démocratique du peuple et elle assume les tâches importantes de sauvegarde de la construction socialiste, de la souveraineté l intégrité territoriale et de la sécurité du pays. Une protection spéciale doit être accordée à leur relation conjugale. Ce n est que de cette manière que les soldats peuvent être soulagés de leurs inquiétudes et les protéger de dele .

Les militaires actifs sont ceux qui ont des effectifs militaires et qui servent dans l Armée populaire de libération ou dans la Force de police armée du peuple. Ils ne comprennent pas les anciens soldats, les soldats démobilisés, les policiers popes qui travaille dans le département militaire ou la Force de police armée du peuple mais qui na pas denregistrement militaire.

La portée de la protection des mariages militaires est limitée aux conjoints et non aux relations matrimoniales, conformément aux dispositions de la présente loi. Parce que selon la loi chinoise sur le mariage, l Établissement d une relation de mariage est basée sur l enregistrement du mariage. Lengagement nest pas une condition préalable nécessaire au mariage, ni une étape nécessaire pour établir un mariage et une famille. Le contrat de mariage nest pas juridiquement contraignant.

Le soi-disant conjoint dun militaire actif comprend à la fois le mari dune femme militaire active et la femme dun homme militaire actif. Quant à savoir si le conjoint est un militaire actif, cela n affecte pas l établissement de ce crime. Le conjoint dun militaire actif se réfère uniquement à une personne qui a enregistré un mariage avec un militaire actif et a conclu une relation de mariage. Il ne comprend pas les «fiancés» et les «fianc ont qu une sorte de relation de mariage avec des militaires actifs. Une personne mariée qui est enregistrée auprès d un militaire actif est considérée comme un conjoint, et peu importe qu elle vive ou vive ensemble.

La soi-disant cohabitation se réfère à lacte de vivre ensemble et de vivre ensemble avec le conjoint dun militaire actif dans un certain laps de temps, soit publiquement soit secrètement. Il est basé sur lament et entreles un certain degré de relation économique ou une autre relation spéciale. Ce nest pas le même choix qu un mariage de fait qui cohabite publiquement au nom d un conjoint ou un acte adultère d un homme et d une femme qui se livrent secrètement à des rapports sexuels sans vivre ensemble. La formation dun mariage de fait avec la femme dun militaire actif appartient à la catégorie du mariage et constitue ce crime. Ladulte avec le service conjoint ne peut être considéré comme un crime au sens original de la législation. Le soi-disant mariage se réfère à lacte de tromper lenregistrement du mariage avec le conjoint dun officier militaire en service actif, ou, bienqu ne soit pas enregistré, d e vivre ensemble comme mari et femme pendant longtemps pour ancien un mariage de fait.

Le Sujet de ce crime est un sujet général. Toute personne physique ayant atteint lâge de la responsabilité pénale et ayant la capacité de responsabilité pénale peut constituer ce crime. Quant à savoir si l teur a du conjoin crime n est pas affecté. Les militaires actifs qui cohabitent ou se marient avec les conjoints des autres militaires actifs sont également punis de ce crime.

Ce crime se manifeste de manière subjective comme une tentative délibérée de réduire la relation conjugale des soldats. Cela signifie que lauteur doit savoir que lautre partie est le conjoint du militaire actif et se marier ou vivre avec lui. Savez pas, le conjoint du militaire actif qui a été trompé en raison de la dissimulation de la vérité et est trompé et marié ou cohabitant, en raison du manque d éléments subjectifs constitués par ce crime, ne peut pas être tre traitme.com. Cependant, leur cohabitation illégale ou leur relation de mariage doit être levée conformément à la loi.

Tant que l agresseur sait qu il vit avec le conjoint d un militaire actif ou qu il est marié avec lui, cela constitue en principe un crime et devrait faire l objet d une enquête. Ce n est que lorsque les faits du crime sont clairs et que les preuves sont effectivement suffisantes que la condamnation et la condamnation peuvent être exécutées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *